Portraits d'étudiants en BL

image

Marianne IUNG (Prépa BL / CELSA)

Je suis arrivée en prépa B/L à Stanislas après un baccalauréat ES dans un lycée lyonnais. J’avais alors de nombreuses Lire la suite
image

Marius DALLOZ (Prépa BL / HEC)

Après le lycée à Stanislas, j’ai choisi d’y rester pour la classe préparatoire car je savais que j’y trouverais un Lire la suite
image

Lilian CONSTANT (Prépa ECG)

Pourquoi avez-vous choisi votre formation ? J’ai choisi cette formation en fonction de mon projet qui est d’intégrer une Grande Ecole Lire la suite
image

Marie-Sarah QUEMERE (Prépa BL)

Pourquoi avez-vous choisi votre formation ? J’ai effectué mon lycée à Stanislas Cannes et j’ai choisi d’y effectuer ma prépa car Lire la suite
image

Joséphine CASSANY (Prépa ECG)

Pourquoi avez-vous choisi votre formation ? J’ai choisi la prépa ECG car c’est une formation exigeante qui mène aux meilleures écoles Lire la suite
image

Juliette FLORIN (Prépa MPSI)

Pourquoi avez-vous choisi votre formation ? J'ai choisi la CPGE MPSI parce que c'est une excellente formation scientifique. Cela me permet Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
Maxime CARRAZE (Prépa MPSI)

Maxime CARRAZE (Prépa MPSI)

Pourquoi avez-vous choisi votre formation ?

J’ai choisi la formation en classe préparatoire MPSI parce que les mathématiques sont pour moi un domaine d’épanouissement personnel et je voulais donc continuer de développer cette passion pour avoir un usage plus rigoureux des mathématiques et approfondir mes connaissances dans ce domaine, en sachant que la classe préparatoire est le modèle le plus adapté pour remplir ces objectifs. De plus, la classe préparatoire permet aussi d’intégrer une école d’ingénieur à l’issue de concours ce qui relie donc ma passion et mon avenir professionnel tout en y ajoutant un aspect compétitif motivant.

Pourquoi avez-vous choisi Stanislas ?

J’ai choisi Stanislas Cannes car, ayant effectué mon année de première ainsi que celle de terminale dans cet établissement, j’ai pu antérieurement y apprécier le cadre de vie à la fois « bonne ambiance », par la proximité des enseignants avec les élèves ainsi que la position géographique de l’établissement, et sérieux ,par la rigueur et la régularité du travail demandé par la formation. Ces informations ont été déterminante dans le choix de l’établissement.

Qu’appréciez-vous aujourd’hui dans l’expérience Stan ?

J’y apprécie en tout premier lieu les avantages de l’internat proposés par l’établissement permettant de ne pas avoir à se soucier des temps de trajet, de la nourriture à préparer ainsi que de devoir trouver une laverie, car tout est directement dans l’établissement, le tout en profitant d’une position privilégié, car il est situé dans le centre ville Cannes. La proximité des enseignants et le sentiment d’affronter ces années de dure labeur en étant soutenus par ses camarades ainsi que l’entièreté de l’équipe pédagogique sont des qualités que je trouve personnellement fondamentales pour permettre la réussite des élèves aux concours et qui sont mises en premier plan par l’établissement.

Quels sont vos projets ou pistes d’orientation et de métiers à l’issue de votre formation ?

Etant passionné par le domaine du spatial, je souhaiterais intégrer une école d’ingénieur spécialisé dans ce domaine et si possible y réaliser une thèse pour pouvoir être chercheur en ingénierie de l’aérodynamisme et de la propulsion. Ce projet est celui que je me suis fixé en choisissant ma formation supérieur en classe préparatoire pour me donner une idée ambitieuse de ce que je voudrais faire plus tard et me permet de me motiver durant ces deux ans et de tout mettre en oeuvre pour de le réaliser.

Un conseil à donner à de futurs élèves de votre prépa ?

Le conseil le plus important que je pourrais donner à des futurs étudiants dans ma filière est celui de trouver un projet d’orientation le plus rapidement possible en arrivant en classe préparatoire car c’est selon moi un atout décisif pour la motivation que de savoir pourquoi on a choisi cette voie là et pourquoi on se donne à fond pendant ces deux ans. Pour cela, je pense que le meilleure moyen est de visiter les sites internets des grandes écoles atteignables avec les concours et de se permettre de rêver en se disant qu’on peut intégrer l’école en question si on s’en donne les moyens, quitte en début d’année à sacrifier quelques heures de travails pour visiter ces sites car ces heures finiront par être largement rentabilisées sur le long terme.

Imprimer