logo innovastan

Aujourd’hui, il est beaucoup question d'innovation dans la société. L'école doit se tourner vers l'avenir et innover dans de nombreux domaines pour préparer au mieux nos élèves à leur vie future.
Ainsi la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école de 2005 ouvre le droit à l’expérimentation d'actions pédagogiques moins conventionnelles dont l'objectif est d'augmenter la qualité des apprentissages et de développer l'autonomie des élèves donc de favoriser leur réussite.

 

Le comité d'innovations pédagogiques, créée en novembre 2014 est un espace de réflexions et de propositions qui réunit les enseignants volontaires de la maternelle à l'enseignement supérieur.
Nous nous appuyons avant tout sur une démarche d'amélioration et de suivi, qui importe souvent plus que la nouveauté.

Des projets d’envergure sont initiés pour l’année scolaire 2017-2018 et de nombreux professeurs sont engagés dans cette démarche d’expérimentation et de progrès :

En classe de 6e

  • Une classe compétences dont l’objectif est de remettre l’évaluation à sa juste place en tant qu’outil d’apprentissage et de progression. L’évaluation par compétences permet en effet de cibler beaucoup plus explicitement les points forts et points d’amélioration, ce qui rend plus facile la remédiation.
  • Une classe numérique dans laquelle chaque élève sera équipé d’un ipad . A la fois cartable numérique support de ressources variées mais aussi outil de communication, de collaboration et de création de contenus numériques cette nouvelle modalité pédagogique devrait permettre de développer l’autonomie et les compétences du XXIe siècle.

En classe de 3e

  • En lien étroit avec le développement international de l’établissement, le programme HIGHBAC va permettre à une promotion d’élèves de préparer de la 3ième à la terminale en parallèle à leur cursus français le High  School Diploma, équivalent Américain du baccalauréat. En plus de l’enrichissement linguistique et culturel, le travail sur une plateforme de elearning gérée par des enseignants américains permet également de développer des compétences variées.

En terminale

  • Une classe pilote bénéficie d’une salle de classe dédiée et équipée (mobilier spécifique, vidéoprojecteur interactif, murs d’écriture…) pour mettre en œuvre des pratiques pédagogiques diversifiées dans lesquelles le numérique vient s’inscrire naturellement, les élèves utilisant alors leur propre matériel.

D’autres actions ont vue jour depuis la mise en place du comité en 2014 et se sont installées dans les pratiques pédagogiques :

  • Le choix d'une plateforme de e-learning ou LMS (Learning Management System) pour faciliter l'accès des ressources aux élèves et développer les compétences du XXIe siècle
  • Une réorganisation des modalités d'accompagnement de nos élèves de Lycée
  • Une diffusion de certaines pratiques pédagogiques comme la classe inversée
  • Le développement du BYOD à Stan du collège à l’enseignement supérieur 

canvas

Afin de parfaire l'offre d'outils numériques de l'établissement et de répondre aux recommandations du ministère en matière de développement des pratiques pédagogiques numériques, le comité d'innovations pédagogiques a sélectionné une plateforme pédagogique en ligne.
Cette plateforme a été choisie pour la simplicité de son interface, la richesse des fonctions proposées, sa réactivité et son évolutivité.

Pour l'élève, il s'agit :

  • d'avoir un accès unique aux contenus en ligne mis à disposition par ses professeurs au lieu d'une multitude de sites et blogs personnels, pages facebook etc…. ces contenus pourront être visualisés en ligne et/ou téléchargés.
  • de pouvoir communiquer avec ses enseignants et entre élèves de façon plus structurée
  • de développer un certain nombre de compétences : autonomie, créativité, responsabilité, coopération dans les situations d'apprentissage
  • d'être systématiquement notifié des évènements sur la plateforme sans devoir surveiller ce qui s'y passe.

En cette rentrée 2015 environs 280 élèves du lycées disposent d'un accès à cette plateforme et y suivent jusqu'à 4 ou 5 cours en ligne.

Pour l'enseignant, les fonctions supplémentaires principales sont :

  • une gestion simple des documents et des médias et de leur réutilisation
  • de nouveaux outils d'évaluation (quizz, activités diverses sans copies papier, évaluation par les pairs…)
  • des outils de suivis et d'analyse des données des élèves
  • l'ouverture vers de nouvelles modalités pédagogiques (gestion de parcours, travaux collaboratifs, portfolios, différenciation, classe inversée…)
  • l'intégration ultérieure possible d'outils extérieurs (dictionnaires, graphiques, anti plagiat, cartes heuristiques…)

Interface canvas prévue pour mi octobre 2015 :

 canvas screenshot

Pour les parents :

Les parents peuvent créer un compte pour accéder aux cours suivis par leur enfant, voici le lien d'inscription : https://canvas.instructure.com/register_from_website puis " Les parents s'inscrivent ici" il faudra fournir les codes d'accès de votre enfant.
Voici un Tutoriel (en anglais pour le moment) ici : https://vimeo.com/105957000

Applications Canvas sur mobiles

canvas apps

  • POUR TOUS : l'appli canvas de instructure sur android/ios (attention : "find your school" il faut entrer "ca​nvas.instructure.com")
  • POUR LES ÉLÈVES & ENSEIGNANTS : POLL pour faire des sondages rapides
  • POUR LES ENSEIGNANTS : SPEEDGRADER permet de corriger les travaux rendus, MAGIC MARKER (ios seulement) aide à la gestion des compétences

la classe inversée
(Flipped classroom)

classe inversee

La classe inversée est une pratique pédagogique dans laquelle une partie du cours (celle qui demande le moins d'interaction entre élèves et enseignant) est exportée en dehors de la classe pour passer plus de temps de classe sur la mise en activité. C'est une méthode utilisée par des enseignants de la maternelle à l'université, dans toutes les matières : des mathématiques au français en passant par l'EPS.



Le modèle de la classe inversée est particulièrement propice à l'utilisation du numérique, que ce soit par l'utilisation de vidéos ou autres contenus disponibles en ligne pour que les élèves accèdent au cours à la maison, ou par la formation d'un portfolio numérique. 



Il n'existe pas une technique de classe inversée. Chaque enseignant adapte ce modèle à ses besoins et celui de ses élèves en le personnalisant comme il le souhaite.

En 2014-2015 une 20ène d'enseignants de l'établissement a pu suivre une formation interne sur la classe inversée et mettra en application à sa façon cette méthode à la rentrée 2015.

Les avantages de la classe inversée
 :

  • La classe inversée renforce les relations entre les élèves et leur professeur. 
Du simple fait du temps libéré en classe, le temps passé par l'enseignant aux côtés de chaque élève est démultiplié. L'enseignant connaît mieux ses élèves, où ils en sont et ce qu'ils ont du mal à faire.
  • La classe inversée libère du temps de classe pour utiliser des pédagogies actives
Les techniques d'apprentissage actif, de travail en groupe (apprentissage par les pairs), les approches d'apprentissage par problème demandent du temps en classe. Il est souvent difficile de concilier le temps nécessaire à la transmission des savoirs de base et celui où l'enseignant fait que ses élèves sont actifs. La classe inversée permet de résoudre ce dilemme en exportant la leçon en dehors du temps de classe.


  • La classe inversée développe l'autonomie des élèves
Les élèves sont plus responsables de leur apprentissage : ils suivent les leçons à leur rythme, sont actifs en classe et peuvent être facilement encouragés à chercher des réponses à leurs questions autrement qu'en se référant à l'enseignant.

+ La classe inversée est plus agréable
Plusieurs études montrent que les élèves se sentent moins inquiets par rapport à une classe traditionnelle. La relation élève enseignant est modifiée.

En conclusion, la classe inversée peut améliorer l'apprentissage des élèves


Les zones d'expérimentation

byod

Déjà largement utilisé au post-bac depuis plusieurs années, le BYOD arrive à Stan au lycée avec l'expérimentation d'une salle de classe accessible en wifi au matériel des élèves.

La possibilité de recourir aux téléphones, tablettes ou autres appareils personnels des élèves et des enseignants en classe a fait son chemin dans le paysage éducatif mondial. Ce phénomène est apparu aux États-Unis au tournant des années 2000. Il est contemporain de la multiplication des équipements personnels et mobiles, de la diffusion des pratiques connectées dans les divers contextes sociaux (personnels, famille, école, travail…).

Le BYOD peut répondre en partie aux enjeux éducatifs contemporains tels que l’adéquation des supports et objectifs d’enseignement et d’apprentissage avec la réalité des pratiques sociales. Le BYOD s’intègre à un projet pédagogique structuré autour de la mobilité et de la collaboration. À ce titre, l’apprentissage par l’enquête, la collecte de données et la construction de ressources par les élèves, représentent un terrain pédagogiquement pertinent : c'est le type d'activités que les élèves seront amenés à faire dans la salle équipée de wifi.

Imprimer E-mail